Rénovation maternité et dispensaire

Chantier de solidarité internationale: Ouellah 2008 (Grande-Comore)

Ces deux établissements ont été construits dans les années 70. Depuis, l’abondance des pluies, le manque d’entretien, la précarité des investissements ont conduit à une dégradation considérable de ces deux structures de service de santé public. Par ailleurs, l’accroissement de la population et les faibles investissements institutionnels dans le secteur de la santé y ont également contribué.

En effet, à l’époque où nous avons fait nos investigations, nous avons constaté que les murs étaient dans un état de délabrement très avancé ; certaines parties des toitures étaient perforées ; les bâtiments n’étaient pas convenablement alimentés en électricité et les sanitaires dataient d’une autre époque. En somme, le centre de santé de la commune ne répondait plus aux normes de santé publique.

L’existence d’un centre de santé de proximité, étant une nécessité dans les villages reculés des pays en développement ; des travaux ont donc été indispensables afin d’assurer la fonction principale de ces organismes.

Aussi, suite au regroupement de deux villages avec Ouellah, et avec l’appui du maire nouvellement élu, la population a désiré réhabiliter les bâtiments de soins et de suivi. La demande de rénovation des structures a été faite par la population et validée par la commune. L’association AJDOF, présente sur le territoire comorien et français ; et dont l’action est concentrée sur les difficultés des jeunes comoriens mais aussi la santé et l’approvisionnement en eau qui sont des problématiques quotidiennes sur l’île

L’antenne cristolienne de l’AJDOF est animée par monsieur Mohamed Abdallah qui fait le lien entre les membres de l’association de Paris à Ouellah en passant par Marseille. Il faut rappeler que ces structures ont chacune des personnels qualifiés à plein temps. Ils sont rémunérés soit par la commune soit par l’État comorien et ils assurent de manière continue le service public et les urgences.

Le conseil de jeunes de Créteil, en partenariat avec monsieur Mohamed Abdallah, a décidé de rénover les deux structures. Pour ce faire, en 2008, un voyage de solidarité dont l’objectif premier était la rénovation du centre de santé et la réfection de la maternité, a été conduit aux Comores par un groupe de jeunes du conseil de jeunes..

Cette action répondait à deux besoins majeurs:

  • Assurer un service médical de proximité et d’urgence pour une population particulièrement touchée par le paludisme et les épidémies de Choléra ou de Chikungunya.

  • Développer les capacités d’accueil de ces structures, notamment du service maternité, eu égard à l’accroissement du nombre de femmes enceintes.

Cette rénovation fut une première étape pour ces deux établissements. En effet, elle a principalement consisté à consolider les murs ainsi que les toitures et à embellir la façade du dispensaire et de la maternité.

La réalisation de cette action de solidarité, qui a été vivement accueillie par la population locale, a permis aux membres de l’association, qui ont fait le voyage, de mieux comprendre les différentes étapes de construction d’un projet et ainsi d’acquérir des compétences qui seront transposables au niveau d’une autre étude.

Par ailleurs, la rencontre avec la population et la culture locale a représenté aussi un objectif important pour des jeunes issus de l’immigration qui ne connaissent de l’Afrique (côte ouest et Maghreb essentiellement) que le traditionnel voyage dans la famille.

Contact

M. Mohamed Abdallah
06 60 45 88 65