Projet d'adduction d'eau

Objet du projet

Inauguration du projet d’adduction d’eau potable de Ouellah *

L’ambassade de France aux Comores a été l’invité d’honneur du projet d’adduction d’eau de la commune de Ouellah , au nord de la grande Comores, le lundi 16 juillet 2012. L’ambassadeur a inauguré, avec les autorités locales, les travaux réalisés dans la première phase du programme. Ces travaux ont permis la réhabilitation d’un puits et d’une citerne de 120 m3 pour l’approvisionnement de la population. Ils ont été réalisés grâce à une convention signée il y a quatre ans dans le cadre du premier projet de co-développement PCUC. Ce projet faisait partie de la première vague de travaux mis en œuvre avec l’appui du PCUC. Ce Projet Ambitieux au « départ » ( 200 000€) et qui souhaite le rester prévoyait l’approvisionnement en eau des 4.500 habitant de Ouellah, puis de 8.000 habitants en touchant à terme 2 villages limitrophes supplémentaires (Ouémani et Koua).

Son exécution toutefois a connu des difficultés dans sa mise en œuvre, cependant le PCUC a maintenu sa confiance et fin 2011, grâce à la ténacité du Maire et de son équipe le projet a pu être achevé. L’eau est aujourd’hui disponible et c’est le principal résultat. Il faut louer également la volonté et l’engagement de la diaspora représentée par l’association ACODS et des jeunes de la Commune qui ont, avec leurs ressources mobilisées pour ce projet, poursuivi les investissements (achèvement du dispositif d’accès à l’eau au niveau de la station de pompage, installation d’un groupe électrogène pour le pompage, création d’une aire de remplissage pour camion citernes chargés de distribuer l’eau dans les villages).
La commune d’Ouellah doit être un chantier pilote pour la gestion collective de l’accès à l’eau sur la grande île des Comores (Ngazidja).

Contact

l'association ACODS