Portrait des dirigeants associatifs val-de-marnais

EnvoyerImprimerMis à jour le 04/01/19

Enquete.jpgLe 10 décembre dernier, vous étaient révélés les résultats de l’enquête menée par Proj’aide et Recherches et Solidarités. Celle-ci a permis de recueillir les réponses de plus de 700 dirigeant.e.s bénévoles val-de-marnais.e.s. Principaux enseignements.

La majorité des répondant.e.s œuvrent dans des associations de petite taille, fonctionnant principalement sur le bénévolat (65% des réponses), ce qui est représentatif du tissu associatif français et val-de-marnais.

Vous êtes 66% à trouver la situation générale de votre association globalement bonne, mais deux sujets d’inquiétude dominent : sans surprise, il s’agit des financements et de la recherche de bénévoles.

Sur les financements, vous éprouvez des difficultés à mobiliser des partenaires financiers, publics et privés, et à maintenir l’équilibre budgétaire.

Sur le recrutement et la fidélisation des bénévoles, vous avez fait part de vos méthodes pour y parvenir : le bouche-à-oreille et la sollicitation des adhérents constituent les meilleures pistes. Cela suppose d’être présent dans les initiatives locales, de communiquer par différents moyens, et d’agir dans la convivialité et l’ouverture.

Nous vous avons également interrogé sur vos motivations et vos satisfactions en tant que dirigeant.e bénévole, et une majorité s’investit pour défendre une vision de la société, un projet, et pour amener « sa part » : « Agir pour une cause à laquelle je crois », « Vivre la cité, et ne pas être un simple témoin ! », « Donner de mon temps et de mon énergie à ceux qui sont dans le besoin », « Donner un sens à ma vie » sont autant de raison de s’engager !

Vous décrivez l’univers associatif comme enrichissant, utile, indispensable, nécessaire, comme un monde de solidarité et de partage. Mais il est également complexe, chronophage, énergivore !

Enfin, vous estimez les relations avec le Département plutôt bonnes pour 81% d’entre vous, et appréciez l’aide apportée par les différents services : financements, même s’ils sont en baisse, formation, conseil, aide logistique, mise en réseau…

Quelques attentes ou suggestions ont été exprimées:

  • « Des formations délocalisées » : Proj’aide en organise 3 ou 4 par an, en intervenant sur différents lieux du Val-de-Marne.
  • « Varier les formations » : chaque année, nous réfléchissons au programme des formations pour ajuster notre offre.
  • « Un accompagnement plus approfondi des jeunes associations en développement » : Proj’aide se tient à disposition des porteurs de projets et des associations, nouvelles ou anciennes.
  • « Un annuaire départemental et échanges avec des associations aux missions identiques » : un outil intéressant, qui suppose la participation active des associations pour se faire connaître !

Retrouvez les résultats de l’enquête présentés le 10 décembre
Retrouvez l‘“Intégrale” des résultats