Envoi de professionnels et stagiaires français au Vietnam

EnvoyerImprimerPublié le 18/04/10

Une des actions de l’Association Orange Fleurs d’Espoir est l’envoi de professionnels et stagiaires français pour travailler aux côtés des équipes vietnamiennes dans le domaine de la santé.

Dans le but de toujours améliorer les soins et le quotidien des victimes de l’Agent Orange, nous favorisons le départ de professionnels ayant des spécialités encore peu développées au Vietnam mais pouvant apporter du mieux-être aux enfants, à leur famille et au personnel soignant. L’ergothérapie (réadaptation par les activités physiques et manuelles), l’aromathérapie (thérapie par les huiles essentielles), la phytothérapie (traitement par les plantes), l’équithérapie (thérapie par les chevaux)… sont autant de disciplines que nous aimerions voir pratiquées dans les centres de soins et de rééducation.

En 2009, cette démarche s’est traduite par l’envoi durant l’été de sept étudiants en médecine de l’Université Paris V Descartes, apportant avec eux des jeux et du matériel éducatif dans l’objectif d’organiser des animations avec les enfants dans cinq centres à travers le Vietnam. Ont suivi en automne deux étudiantes de l’Institut de formation en ergothérapie de Nancy qui ont passé deux mois à Nha Trang, au sein de l’atelier de poterie-céramique tout juste lançé par les associations Orange Fleurs d’Espoir et AGIRabcd, et notre partenaire local, le Centre de rééducation fonctionnelle et d’éducation des enfants handicapés. Enfin, en novembre et décembre, quatre étudiantes en kinésithérapie et ergothérapie de Bruxelles ont fait leur stage à Hué et Danang.

2010 s’annonce également riche d’échanges.

En avril et mail, deux jeunes ostéopathes de l’association Ostéo et Partage réaliseront une mission exploratoire au Vietnam dans l’espoir de pouvoir mettre en oeuvre un projet de coopération pluriannuel (l’ostéopathie est une médecine douce visant à soigner les maladies par des manipulations des membres ou d’autres parties du corps).

En juillet, c’est, cette année, huit étudiantes en deuxième année de médecine de l’université Paris V et de l’association SOLidarité Etudiants Médecine SOLEM qui vont partir faire leur stage au Vietnam. Rencontrées à trois mois de leur départ, quatre d’entre elles, Camille, Anastasia, Solène et Charlotte, sont très enthousiastes même si elles reconnaissent qu’il leur reste beaucoup à faire pour que leur projet soit une réussite. Pêle-mêle d’impressions :

“Notre but est de réaliser une mission d’évaluation pour les prochains étudiants qui désireraient faire des stages au Vietnam et qui, comme nous, seraient intéressés par les conséquences de l’usage de l’Agent Orange et les actions à caractère humanitaire. On a défini quatre axes d’évaluation : prévention et information, détoxification, prise en charge des victimes (dans les centres, les hôpitaux et les familles), et insertion professionnelle. On cherche alors à organiser un voyage à travers le Vietnam qui nous permettrait de visiter et passer quelques jours dans différents centres et hôpitaux, et peut-être pouvoir rencontrer des familles, suivant le réseau et les contacts que peut nous procurer Orange Fleurs d’Espoir.”

“On aimerait avoir une vision la plus globale possible du problème pour ensuite pouvoir proposer un panel de projets que pourront sélectionner les futurs stagiaires. Mais c’est vrai qu’un mois est très court. On va sûrement être obligées de faire deux groupes et le problème c’est que, parmi nous huit, une seule parle vietnamien.”

“C’est notre premier voyage et engagement de ce type, on a peur de manquer d’organisation et d’être tout le temps dans la précipitation. Ce qui est sûr, c’est qu’avec un projet comme le notre, nous n’aurons pas le temps de faire du tourisme ! On a encore beaucoup de travail avant de partir : trouver des financements, définir quel matériel on apporte avec nous, tracer notre parcours, etc. Les trois mois qui viennent vont vraiment être intenses en préparatifs !”

A l’automne, un neuropsychiatre et pédiatre et des membres de l’association AIR-AIRMES (Centre Ressource pour le handicap sévère à Besançon) se rendront au Vietnam pour examiner les enfants et ébaucher une coopération.

En attendant 2011 !

Contact

Audrey Gueho
Contacter par e-mail