Compagnie Afrikori

Domaine(s) : Culture Ville : Le Kremlin-Bicêtre
Envoyer Imprimer Publié le 23/03/12

Née en 2005, la Compagnie Afrikori est affiliée à la Fédération Française de Danse (FFD).

Depuis sa création, Afrikori est domiciliée au Kremlin-Bicêtre (94). Ceci n’est pas la simple résultante de circonstances qui seraient involontaires ou le simple « fruit du hasard ». Cette domiciliation locale s’explique notamment par un fort attachement à une ville et un territoire environnant marqués par une certaine mixité démographique et diversité sociologique.

La Compagnie Afrikori est en recherche permanente et travaille une danse orientale novatrice, conçue comme un reflet du monde contemporain, pluriel et métissé. Cette danse orientale contemporaine, nous l’avons nommée «danse néo-orientale».

Il s’agit d’une danse orientale revisitée sous empreintes diverse. Une fois les bases techniques traditionnelles de la danse orientale solidement posées, le corps peut alors partir en mouvement vers une expression contemporaine avec un vocabulaire enrichi d’influences plurielles.

La diversité, la proximité et le métissage sont au cœur de notre travail chorégraphique et pédagogique qui vise notamment à promouvoir la mixité, à favoriser les créations interculturelles et intergénérationnelles et à lutter contre les idées reçues et contre le cloisonnement.

Contactez-nous

5, rue Pierre Curie
94270 Le Kremlin-Bicêtre
Président : Mlle Samorya-Madjé Amavi
Téléphone : 06 09 97 57 93
Courriel : contacter l'association Compagnie Afrikori par mail
Site : http://madjeamavi.free.fr/
Personne à contacter : Samorya-Madjé Amavi
Contacter par e-mail
Permanences :

Nous contacter pour de plus amples détails, notamment en ce qui concerne nos créations et nos ateliers chorégraphiques de danse orientale contemporaine.

Nos partenaires

Scène Watteau (Théâtre de Nogent-sur-Marne), Conseil général du Val-de-Marne, Projaide, Groupe Valophis-Fonds d’initiative locale, Ville du Kremlin-Bicêtre, Centre d’animation Valeyre (Paris).


Chaque association renseigne elle-même les données la concernant. Le Conseil général n'engage pas sa responsabilité quant au contenu et à la qualité des informations mises en ligne par la structure.