« De l’intérêt d’être bénévole »

EnvoyerImprimerMis à jour le 17/04/12

De_linteret_detre_benevole.pngLes bénévoles sont plus de 18 millions en France. Qu’est-ce qui pousse tant de personnes à sauter le pas ? Qu’est-ce qui les motive ? Une récente étude décrypte ces questions : n’hésitez pas à la télécharger.

Cette étude, intitulée « De l’intérêt d’être bénévole », a été réalisée par deux chercheurs de l’Université Paris-Descartes, en partenariat avec la Fonda et le Crédit Mutuel. 58 entretiens ont été menés de façon non directive pour recueillir des histoires de vie de bénévoles.

Ils ont permis d’identifier les incidences positives ou éventuellement négatives de la pratique d’une activité bénévole régulière.

Les résultats de l’étude révèlent trois grands pôles de motivation :

  • Celui du sens, du plaisir de se réaliser et de la reconnaissance. On observe ici un glissement d’un engagement militant à une logique d’épanouissement personnel
  • Celui de la compétence pouvant faire l’objet d’un transfert vers la sphère du travail : compétences techniques, confiance en soi, capacités organisationnelles, apprentissage de la vie en groupe
  • Celui du lien social et de l’affiliation : art de l’échange et du respect de l’autre mais aussi possibilité de cultiver le sentiment d’appartenance à un groupe

En savoir plus

Rendez-vous :
La Fonda organise le 6 juin prochain à 18h une restitution de l’étude par Roger Sue et Jean-Michel Peter dans le cadre des mercredis du Carrefour des Associations Parisiennes.

Inscriptions: ceven@paris.fr